Mon chemin de femme à travers la méditation orgasmique

     A chaque stade de ma vie, un nouvel outil de développement spirituel s’est présenté à moi. Chaque outil a toujours été plus puissant que le précédent et m’a amenée à évoluer de plus en plus vite vers un plus haut degré de conscience de moi-même et du monde qui m’entoure. Le développement de mon âme a toujours été une priorité pour moi et elle est maintenant devenue un art de vivre. Le fait est qu’en cette époque de changements globaux et de forte pression énergétique, nous sommes amenés à évoluer de manière exponentielle, lorsqu’on en manifeste le désir.

     En janvier 2015, j’ai découvert la méditation orgasmique, et même si les mots m’ont fait peur, j’ai trouvé qu’ils allaient bien ensemble et correspondaient à une harmonie que je sentais au plus profond de moi. Rien n’est dû au hasard. Quand j’en ai entendu parler pour la première fois, c’était le deuxième jour des attentats de Charlie Hebdo à Paris, et dans cette situation dramatique, je me suis sentie inondée d’espoir. Désormais le chaos ambiant n’aurait plus d’impact sur moi.

femme tube

     Sur mon chemin orgasmique (le chemin vers plus de sensations et de relation à mon corps), j’ai été au-delà de beaucoup d’appréhensions et les interrogations auxquelles j’ai fait face m’ont amenée à une connaissance de moi-même que je ne soupçonnais même pas : mon moi profond, enfoui sous des couches de peur. C’est exactement ce qui se passe au niveau du clitoris, lors de la phase dite du « morceau de verre », c’est-à-dire lorsque la femme a l’impression d’être caressée par un morceau de verre sur la surface du clitoris. Cela arrive souvent dans les premières années de la pratique. Chaque fois que cette sensation est ressentie, cela signifie qu’une couche de peur est désamorcée par le clitoris. Douloureux et magique. Le clitoris est la porte vers la connaissance de soi la plus directe que j’ai expérimentée. Il peut apporter du plaisir, mais il est surtout un révélateur. Etant la partie du corps humain contenant le plus de terminaisons nerveuses, il sait tout de nos secrets et dysfonctionnements. Il ouvre la porte vers le déroulé de nos expériences et de nos blocages. Et il révèle la puissance féminine. J’en suis toujours autant fascinée.

     On ne peut pas vraiment comprendre cette expérience sans l’avoir vécue. C’est un chemin que chaque personne vit différemment, en fonction de sa configuration psychique. L’importance du cadre permet un total lâcher-prise pendant les 15 minutes que dure la pratique, et le relâchement du centre de vigilance. La femme peut alors laisser son orgasme se libérer entièrement (orgasme au sens large, c’est-à-dire l’état dans lequel on est lorsque l’on est connecté aux sensations de son corps) et laisser sortir sa puissance. L’homme développe son masculin sacré, son rôle de gardien et de tempérance de cette puissance. Il déploie ses pleines capacités au service de l’expansion de l’Energie féminine.

tatouage2

     J’ai développé une nouvelle relation avec mon corps, et notamment avec mon sexe, lesquels n’attendaient que ça depuis que je les avais investis lors de ma naissance ! J’ai appris à regarder mon sexe, à le découvrir, à comprendre qu’il était possible de le décrire sans jugement, avec des mots simples, descriptifs.

     J’ai ressenti les limites que j’avais besoin d’instaurer pour le respecter. Beaucoup de respect dans cet apprentissage, et beaucoup de chocs aussi. Difficile de se réapproprier la partie la plus délicate de mon corps et la plus maltraitée. Passer de la négligence à la délicatesse, de la violence psychique à la notion de sacré.

     J’ai appris à faire confiance à mon intuition pour exprimer mes désirs et me poser mes limites. Cela a bousculé  mon rapport aux autres et ma difficulté à demander sans avoir peur de blesser. Les mauvaises expériences conduisent parfois à des prises de conscience accélérées. Mettre mes limites est toujours pour moi un exercice de tous les jours et passe par l’acceptation de ma singularité, de mes propres challenges et de mes préférences. Jamais facile d’expliquer à une personne lorsque j’en ai le désir comment l’on fonctionne sur la planète de l’hypersensibilité.

     En apprenant à exprimer des demandes, cela m’a interrogée sur la nature de mes désirs à chaque moment et a significativement développé ma capacité à les exprimer plus rapidement. J’ai toujours aimé la communication directe et efficace, sans vraiment m’être autorisée à la pratiquer.

arc

     J’ai pris confiance en moi, sans m’en apercevoir. Cela est dû à l’énergie, principalement. Il s’opère des changements dans mon corps que je ne contrôle pas, que je ne sens même pas. A travers les sensations le corps reçoit, diffuse, transmet, et l’âme s’imprègne des nouveaux messages. On peut appeler ça un bain d’orgasme. A travers cela, j’ai découvert la notion de Désir au sens large ; pas le désir qui se fixe sur quelque chose d’extérieur, mais le Désir en temps que moteur et force créatrice qui se déploie du corps à l’âme. Je l’ai senti se déployer depuis les profondeurs de mon ventre et me faire ressentir cette urgence de vivre et de réaliser mes rêves, ceux que je croyais non conformes ou non appropriés. J’ai créé mon propre métier, loin des standards de la société ; celui qui n’existe pas sans moi et qui n’est autre qu’une expansion de ce que je souhaite apporter au monde.

     Le clitoris m’a permis d’expérimenter les mouvements d’énergie dans mon corps. Il est fascinant de se rendre compte à quel point la méditation en pleine conscience impliquant ce petit organe peut bouleverser l’équilibre sensoriel du corps et avec quelle puissance. L’énergie sexuelle est bien la source d’énergie la plus puissante du corps humain et la sentir, et même jouer avec, amène à des expériences sensorielles inédites. Même sans être touchée, il m’a été donné de sentir les vibrations de mon corps énergétique et jouer à cela à deux peut conduire à de très intéressantes expériences, jusqu’à l’orgasme énergétique ! L’expansion de la puissance sexuelle augmente la capacité à ressentir, y compris dans d’autres dimensions.

   Mon ouverture sur les notions de Féminin et Masculin sacrés est venue de la déconstruction de certains modèles inconscients de la société. Les femmes gardent en elles la trace de leur « utilité », celle d’assurer la descendance, avant même d’avoir percé en elle l’essence de ce qui les anime. J’ai été invitée à recevoir sans donner en retour et ainsi à révéler ma magie, celle qui faisait des femmes au Moyen-Age des sorcières, parce qu’elles étaient simplement connectées à elles-mêmes et à leur nature de femme.

    L’homme est quant à lui invité à ressentir et à développer son intuition. En se connectant à l’énergie du clitoris, il expérimente le retour au corps, le lâcher-prise de l’intellect et la connexion à la femme sans passer par ses parties génitales. Je suis souvent émerveillée de ce que les hommes sont capables de ressentir lorsqu’ils laissent aller leur part de féminité.

FB_IMG_1461741709134

     L’immersion dans une communauté de pratiquants est évidemment un plus par rapport au développement spirituel qu’apporte une pratique régulière. La vie en communauté ouvre de nombreuses perspectives de travail sur soi. Pas besoin d’aller chercher les blocages, ils se manifestent d’eux-mêmes. Et il ne s’agit pas de chercher la victime en soi mais plutôt de transmuter les expériences négatives en révélateurs de beauté et de puissance. Communiquer authentiquement, regarder ses peurs d’un œil extérieur, transformer le chaos en magie, avec le soutien de personnes désireuses d’élever également leur conscience, une expérience très californienne et beaucoup de liberté par rapport à ce dont j’ai pu m’imprégner en France les premières décennies de ma vie. La vie est un cadeau, lorsque l’on sait recevoir…

Avec gratitude,

Magdalena

femme-heureuse-en-robe-verte

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s